fr en de
portrait
Agenda

08 novembre 2017

Jean-Dominique Giuliani interviendra lors du Forum économique franco-allemand organisé par Les Echos et le quotidien allemand Handelsblatt et qui se déroule cette année à Berlin. Il participera à la table ronde consacrée aux impacts des élections en Europe.

Une stratégie française pour la défense de l'Europe

La France vient de rendre publique une très intéressante Revue stratégique, qui constitue une contribution majeure aux réflexions d’une Europe qui cherche à renforcer sa défense. Rédigé sous la présidence du député européen Arnaud Danjean, qui sait de quoi il parle, ce document est pour une fois libéré de la « langue de bois » habituelle en la matière.

Les risques et les menaces d’un environnement stratégique en pleine évolution y sont clairement exposés, avec objectivité. Les transformations en cours dans le monde affectent l’Europe, ses intérêts et ses concepts, pas seulement dans son voisinage. La compétition internationale est plus féroce que jamais, y compris dans le domaine militaire; l’ordre international que nous connaissons se déconstruit sous nos yeux et les rapports de force, le fait accompli et une nouvelle violence, prennent le pas sur les règles et les usages d’une communauté internationale dont l’organisation est désormais contestée.

Les difficultés causées par le comportement des grandes puissances y sont mentionnées, y compris parfois celui de nos alliés et nul ne pourra plus dire après la lecture de cette contribution qu’il n’y a pas en Europe, une vision globale des questions de sécurité et de défense.

Pour l’Europe, comme pour la France, la défense commence au loin, au fond de tous les océans, où passent les câbles sous-marins acheminant notre trafic informationnel, sur toutes les mers qui portent nos exportations et nos approvisionnements et dans toutes les régions de la planète où s’expriment de nouvelles stratégies d’intimidation, la remise en cause de principes fondamentaux comme la liberté de navigation, des tactiques d’interdiction et la volonté de créer des sphères d’influence, des agressions dissimulées utilisant de nouvelles formes de guerre ambiguë, dans l’espace ou le monde cyber.

Se défendre sans combattre n’est pas suffisant pour le continent et face à ce durcissement de l’environnement opérationnel, l’Europe a besoin d’armées efficaces et complètes et de coopérations effectives pour défendre et promouvoir ses intérêts, pour crédibiliser une diplomatie plus active.

C’est le choix de la France. Elle l’assume dans un esprit de coopération, pour la défense d’intérêts partagés. La France déclare ne pas concevoir sa stratégie de défense de manière isolée, même dans le domaine nucléaire et en appelle à une responsabilité globale de l’Europe, fidèle à sa vision du monde. Elle le prouve sur le terrain en s’engageant contre le terrorisme.

La double ambition française d’une réelle autonomie stratégique et de construire une Europe plus robuste, est clairement revendiquée par ce document officiel, qui fonde sa politique de défense pour les années qui viennent. Les Européens devraient saisir cette main tendue pour enfin avancer vers une vraie politique de défense de l’Europe.
signature