fr en de
portrait
Agenda

06 décembre 2022

Le 6 décembre 2022, la Rencontre des entrepreneurs de France 2022 est organisée par le MEDEF sur le sujet de la crise énergique et ses nombreuses conséquences en France et en Europe. Jean-Dominique Giuliani sera un des intervenants lors d'une table ronde consacrée au thème "L'Europe en basse tension : comment retrouver du tonus ?"

9 mai : en regardant l’avenir

C’est en regardant vers l’avenir qu’on découvre le chemin ! Pour les nations européennes c’est la leçon de 72 ans d’intégration.

Ramener la paix, reconstruire des sociétés ruinées par les dictatures et la guerre, ce furent les tâches de la seconde moitié du XXème siècle. Elles furent accomplies par le projet européen.

Commémorer le lancement, alors improbable, de l’unification du continent le 9 mai 1950 par la déclaration Schuman, est juste et légitime. Mais cela n’a de sens qu’en se tournant résolument vers l’avenir.

Ce qu’il nous enseigne, c’est d’abord que les Européens disposent de tous les atouts pour envisager leur futur avec confiance. Avec ses imperfections l’Europe demeure un pôle de stabilité, de richesses, de solidarités et d’égalité unique au monde. Elle ne doit pas douter de la force de ses accomplissements et du modèle qu’elle incarne, qui attirent tant ses voisins, comme par exemple l’Ukraine. Elle doit seulement mesurer l’urgence qu’il y a à les parachever en réussissant son intégration économique et financière et, plus difficile, son unité diplomatique et militaire. Elle peut y parvenir dans le respect des identités nationales.

Car le XXIème siècle nous offre à son tour surprises et défis. Ils sont nombreux et immenses : Pandémies, émergence de nouveaux compétiteurs, rivalités nouvelles et maintenant conflit ouvert voulu et décidé froidement par une des dernières dictatures résiduelles en Europe.

Ne sous-estimons pas l’enjeu des évènements récents : Les démocraties sont de nouveau en lutte pour défendre leur modèle qui place la personne humaine au cœur de la société. Leurs ennemis sont nombreux et ils n’hésitent plus à user de la force pour tenter de les soumettre. La guerre d’agression russe en est ainsi la plus déroutante, dégoutante et récente illustration.

C’est pour cette raison qu’elle doit se conclure par la défaite de l’agresseur et que l’Europe entière, avec ses nuances, y contribue déjà et y participera de manière déterminante. La leçon dépassera le seul cadre européen ou occidental.

Face aux périls et après bien des désastres, l’Europe a su s’unir. C’est le véritable message du 9 mai que bien peu alors avaient pris au sérieux et que beaucoup avaient critiqué, à l’exception des peuples qui l’ont d’emblée accepté.

Il reste plus que jamais d’actualité. C’est dans l’unité que se façonne notre avenir. Il est Européen. C’est une raison d’optimisme.
signature