fr en de
portrait
Agenda

22 septembre 2021

Jean-Dominique Giuliani est invité par le Cercle de Paris à donner une conférence suite à laquelle il dédicacera son livre " La Grande bascule ".

Enfin vint l'Eurogroupe

L'Euro est l'une des plus formidables réussites de l'Europe. Il l'a préservée de bien des tourments en donnant à la première économie du monde l'existence monétaire qui lui manquait. Il pourrait lui permettre d'apporter une contribution décisive pour sortir de la crise financière.



Les décisions des pays de l'Eurogroupe, réunis ce 12 octobre à Paris, devraient constituer un événement considérable, un tournant de l'économie mondiale autant qu'une étape importante du processus d'unification européenne. La Banque centrale européenne, dont il faut louer l'action dans la crise, était, en effet, jusqu'ici, le seul outil de politique monétaire, de nature fédérale, dont disposaient les Européens partageant l'Euro. Sous la contrainte, ils  prouvent qu'il peut y avoir une unité de vues, une rapidité de décision et une mise en oeuvre commune de mesures de politique économique et financière sur le territoire de l'Union. Même le Royaume-Uni semble s'en convaincre!



Avec 10 000 milliards d'euros, l'Union européenne compte pour 22% de la richesse mondiale, devant les Américains (20%) et bien sur avant tous les autres (Chine: 11%, Inde: 5%, Russie et Brésil: 3%). Pour peu qu'ils décident ensemble, les Européens ont la capacité, plus surement que d'autres, de ramener l'indispensable confiance dans les finances mondiales, ébranlées par des dérives dont ils ne sont pas les principaux responsables. On s'en apercevra lorsqu'on comptabilisera les sommes mobilisées par l'Europe pour sortir de la situation actuelle et il faudra savoir en tirer toutes les conséquences. Mais, pour l'instant, la seule urgence c'est de consacrer toutes nos forces à la mise en oeuvre de ce plan européen sans précédent pour ramener dans l'économie la raison qui ne semble plus avoir de toit.

signature